LA TOUR DE DUNIÈRES

Avant restauration,
fin XIXème siècle (1883)
Après restauration, début XXème siècleÉtat actuel (2012)


Située à l'Est du Velay, dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne, la tour de Dunières est visible depuis la route reliant Dunières à Montfaucon en Velay (D.61).

Dernier vestige du château féodal de Dunières-le-haut, la tour de Dunières est la dernière tour médiévale ronde conservée dans la partie Sud de la Haute-Loire.

S'il est encore possible de l'admirer aujourd'hui, c'est grâce à la Marquise de LA TOUR MAUBOURG, née TRÉVISE, dernière représentante des «Barons de Dunières» (elle fut aussi dame d'honneur de l'impératrice Eugénie sous le second empire), qui finança à la fin de sa vie d'importants travaux de reconstruction et de consolidation. Ces travaux firent l'objet de longues études et réflexions (de 1883 à 1895) confiées à Florentin MALARTRE (1834 -1911), industriel à Dunières et député de la Haute-Loire, qui en supervisa la réalisation.

Une plaque gravée à l'entrée de la tour témoigne de l'achèvement des travaux en 1895.

En 1916, la foudre occasionna des dégâts sur la voute protégeant la montée d'escalier.

Florimond de FRAMOND, neveu de la Marquise de la TOUR MAUBOURG et héritier de la tour, chargea François MALARTRE (1865-1951) de faire procéder aux réparations (un paratonnerre fut ainsi installé en 1917) puis lui vendit la tour en 1938.

La tour a été conservée par la famille jusqu'à Véronique SANONER, actuelle propriétaire à la suite de son père, François MALARTRE (1924-1999).

Désireux de faire partager son amour du patrimoine et de l'hisoire locale, ce dernier avait conclu en 1997 avec la mairie de Dunières un bail permettant d'organiser des visites guidées de la tour.

Ne souhaitant pas contribuer à des travaux devenus urgents, en raison des dégradations du bâtiment, la mairie a mis fin à la location de la tour après 4 ans d'ouverture au public.

En 2002, la tour de Dunières a été inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

En 2012, une campagne de sondages archéologiques réalisée par Madame Mélinda BIZRI, archéologue spécialisée en habitat et bâti médiéval, a notamment permis de remettre à jour les soubassements d'une deuxième tour ronde proche de la première.

La réalisation en 2013 d'un relevé par scanner laser a rendu possible pour la première fois une représentation précise et détaillée de la tour en 3 D, confirmant la datation de son entière construction au cours du XIIIème siècle.

Étude réalisée à la suite du relevé lasergrammétrique 3 D effectué par Monsieur Olivier VEISSIÈRE à l'initiative de l'archéologue, Madame Mélinda BIZRI, et des propriétaires du site: « Modèle numérique 3D de la tour dite « de Joyeuse » à Dunières (Haute-Loire) : retour d’expérience pour l’archéologie du bâti d’une tour de la seconde moitié du xiiie siècle », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA

Extraits de la correspondance de la Marquise de LA TOUR MAUBOURG à Florentin MALARTRE



À venir :

I - Éléments d'histoire
II - Les sondages archéologiques de 2012

Tous droits réservés. Toute atteinte sera susceptible d'être sanctionnée au titre de la contrefaçon.
contact